13 films romantiques indépendants à diffuser cette Saint-Valentin sur Netflix et au-delà

Voir la galerie
25 Photos

La romance n'est pas morte - en fait, elle peut être plus facilement accessible que jamais. Bien sûr, nous parlons de film romances, qui complètent les listes de tant de plates-formes de streaming actuelles, de Netflix à Amazon Prime et FilmStruck. Des comédies romantiques aux drames classiques et à toutes les variantes du genre imaginables, l'amour est toujours suprême au sens cinématographique, et cette Saint-Valentin regorge d'options pour regarder des films d'amour.

Nous avons sélectionné treize romans indépendants (très différents, tous assurément assez romantiques) disponibles en streaming pour le moment. En bref, nous avons vos plans pour la Saint-Valentin (et vos plans pour la Saint-Valentin aussi) ici. Vérifie-les.

«Au-delà des lumières»

«Au-delà des lumières»




saison de service 7 épisode 4


Médias de relativité

La chimie est le nom du jeu dans la romance de l'industrie de la musique rapide du train de marchandises de Gina Prince-Bythewood, qui associe la starlette montante Gugu Mbatha-Raw (charme pur) aux côtés de la naissance d'une nation avant la naissance de la nation & rdquo; Nate Parker. La paire expose des feux d'artifice majeurs depuis le début, imaginant Mbatha-Raw comme la nouvelle pop star chaude Noni Jean, un grand talent qui est dangereusement près de s'éteindre et de disparaître, avant qu'elle ne tombe dans les bras de protection du flic bienfaisant de Parker, Kaz Nicol. Le film de Prince-Bythewood s & rsquo; avide de grandes questions sur la renommée et l & industrie du divertissement, ainsi que des problèmes concernant ce qui est réellement sexy (Noni Jean est souvent équipé de costumes adolescents qui rendent les exec record heureux, tout en diminuant sa propre humanité avec chaque point), des problèmes profonds qui sont bercés avec amour par une histoire d'amour à grande échelle. Lorsque la paire cède enfin à leur attirance évidente, & ldquo; Beyond the Lights & rdquo; sort les gros canons, toutes les scènes d'amour vaporeuses et un voyage particulièrement chaud au Mexique, mais le film conserve sa sensualité en se souvenant que rien n'est aussi sexy que le respect mutuel et l'admiration. -Kate Erbland (Disponible sur Amazon Prime.)

'Les corps ne sont pas des saints'

La saga du crime expressionniste de David Lowery trouve Bob (Casey Affleck, jamais mieux) et Ruth (Rooney Mara, même) en tant que couple Bonnie-et-Clyde-esque séparés par la loi. Bob prend la chute, et Ruth élève seule son enfant, jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'âge de quatre ans et que Bob décide de s'évader pour se réunir avec eux. Ce n'est pas le geste le plus intelligent, mais il le fait parce qu'il est un romantique de la vieille école téméraire et que ce magnifique petit poème d'un film est là avec lui. Une sorte de riff post-moderne sur le transcendantalisme de Terrence Malick, & ldquo; Ain & rsquo; t Them Bodies Saints & rdquo; oscille quelque part entre le souvenir de l'amour profond partagé par deux personnes et le profond sentiment de perte lorsque ce moment passe. -Eric Kohn (Disponible sur Netflix.)

'45 ans'

Le drame subtil d'Andrew Haigh trouve Kate (Charlotte Rampling) et Geoff (Tom Courtenay) au bord de leur anniversaire majeur lorsque la nouvelle du vieil amant de Geoff se dévoile d'une manière plutôt inattendue - elle est décédée il y a des décennies, tombant en randonnée, et a récemment été retrouvé gelé dans la glace. Cette image discordante devient une métaphore d'un passé qui se cache dans le sous-texte de chaque scène. Le film suit le couple alors qu'ils luttent avec ces nouvelles, discutent des plans de leur prochaine fête et tentent de profiter de la compagnie de l'autre, même si Kate reste troublée par les détails de l'ancienne relation de Geoff qu'il n'a pas partagé. Haigh & rsquo; s hypnotisant à deux mains évolue vers une méditation silencieuse sur la dynamique du mariage, oscillant de profondément romantique à sombre et regrettable avant de se fondre dans une belle fusion de tous ces sentiments s'inscrivant avec une incertitude remarquable sur le visage de Kate dans le dernier cliché emblématique . —EK (Disponible sur Netflix.)

& ldquo; Côté sud avec vous & rdquo;

'Southside With You'

Pat Scola, gracieuseté de Miramax et Roadside Attractions

& ldquo; Ce n'est pas une date, & rdquo; Michelle Robinson (Tika Sumpter) informe Barack Obama (Parker Sawyers) au début de ce biopic de 1989. Elle s'est trompée, au grand soulagement de l'histoire. Richard Tanne a passé neuf ans à préparer son entrée dans la rédaction et la réalisation de longs métrages, une vision du premier rendez-vous du futur Premier Couple. Tourné sur 15 jours avec 1,5 million de dollars et un thème de l'auteur-compositeur oscarisé John Legend (& ldquo; Start & rdquo;), & ldquo; Southside with You & rdquo; présenté au Sundance Film Festival, a reçu deux nominations aux Gotham Awards et bénéficie d'une note de 92% sur Rotten Tomatoes. Robinson - à l'époque superviseur d'Obama dans un cabinet d'avocats de Chicago - n'est pas impressionné par son retard et le trou dans le plancher de sa berline. Pourtant, elle s'adoucit au cours d'une sortie marathon qui comprend une exposition d'art, l'organisation communautaire, des boissons, une projection de Spike Lee & rsquo; s & ldquo; Do the Right Thing, & rdquo; et un baiser partagé devant un Baskin-Robbins (maintenant commémoré avec une plaque). -Jenna Marotta (Disponible sur Netflix.)

& ldquo; L'incroyable Jessica James & rdquo;

Bien que le Sundance Film Festival de l'année dernière présente de plus près un couple central, ses plus gros plats à emporter sont l'amour entre une femme et son métier, et une femme et ses amis. Reteamed avec elle & ldquo; People Places Things & rdquo; scénariste-réalisateur, James C. Strouse (& ldquo; The Hollars & rdquo;), Jessica Williams - autrefois la plus jeune correspondante de 'Daily Show' - joue le rôle d'un dramaturge effervescent de l'Ohio qui passe sa semaine de travail dans un théâtre pour enfants, l'inspirant mini-mes à la 'Frances Ha'. Juste à côté d'une rupture et rêvant toujours de son ex (Lakeith Stanfield, & ldquo; Désolé de vous déranger), il n'y a toujours rien de cassé chez Jones: elle se contente de tapisser son Bushwick appartement avec rejet de manuscrit, et confirmer aux prétendants qu'elle est en effet & ldquo; dope flippant. & rdquo; Comédie romantique modernisée avec le glissement de Tinder et le repas Instagramming, le récit propose une relation de démarrage et d'arrêt difficile à définir entre notre héroïne et un divorcé (Chris O'Dowd), jusqu'à la scène finale, jubilatoire même pendant qu'ils & rsquo; re séparés par des milliers de miles. -JM (Disponible sur Netflix.)


atout plagié légalement blonde


'Et ta maman aussi'

'Et ta maman aussi'

Le candidat aux Oscars d'Alfonso Cuarón 2001 regorge de grandes idées et de grandes questions, des bouleversements politiques au Mexique aux recherches sur la sexualité, des inquiétudes que le cinéaste trouve de la place aux côtés d'une intrigue morte sexy et du type de chimie à trois voies qui pourrait éclairer un théâtre entier en feu. Les meilleurs amis de la vie réelle, Gael Garcia Bernal et Diego Luna, sont les meilleurs copains à l'écran Julio et Tenoch, que nous avons présentés presque immédiatement comme des créatures très sexuelles dont l'âge adulte en plein essor est dominé par leur désir de descendre. Vivant au départ lorsque leurs copines quittent la ville, le couple est mis en boucle quand ils rencontrent la séduisante Luisa (Maribel Verdú), qui les mène bientôt dans un voyage érotique et émotionnel qui se traduit par des révélations majeures. Mais aussi lugubre que cela puisse paraître, Cuarón garde son histoire et ses personnages ancrés dans le réalisme, explorant avec sensibilité leur road trip qui se dirige vers des fins surprenantes (et tragiques). C'est ce genre d'émotion qui alimente directement le pouvoir érotique incendiaire qui se déroule lorsque Julio, Tenoch et Luisa ont commencé à se rapprocher de plus en plus l'un de l'autre, à la fois physiquement et émotionnellement. Le film est chargé de scène sexy après scène sexy, de rencontres érotiques en sueur à une séquence de danse dans un bar qui ferait rougir tout le monde, le tout menant à une séquence audacieuse qui voit Julio et Tenoch se réconcilier avec de longs sentiments frémissants dans probablement le plus torride manière possible. C'est un film sexy qui dure, avec beaucoup de bénéfices, et explore le processus de creuser profondément dans les sentiments latents - peu importe le coût. -Kate Erbland (Disponible sur Netflix.)

'Carol'

Un des beaux aspects de & ldquo; Carol & rdquo; C'est combien de poids et d'émotion sont détenus en un seul coup d'œil entre Carol et Thérèse, et ces moments détiennent autant de tension et de libération que la scène de sexe éventuelle du film entre les femmes. L'attraction entre Carol et Thérèse est indéniable et bouleverse tout ce que Thérèse pensait savoir d'elle-même, l'envoyant dans son propre voyage de découverte de soi à la fois entrelacé et séparé de Carol. Tout en restant dans un motel miteux de l'Iowa, Carol se tient derrière Thérèse et la regarde dans le miroir avant de se pencher en avant et de partager un baiser passionné. Elle pose Thérèse dans son lit, passant ses mains et sa bouche sur le corps de Thérèse, explorant et initiant Thérèse. La scène est remplie de passion, car les femmes ne peuvent tout simplement pas se lasser les unes des autres, leurs corps et leurs cheveux sont enchevêtrés, leurs bouches pressées l'une contre l'autre exhalant de l'extase pure. C'est à la fois beau et érotique, mais aussi teinté de chagrin d'amour, car Carol et nous savons que finalement céder signifie aussi la fin. Lorsque les femmes se revoient à la fin du film, Thérèse est une femme différente, plus sûre et sûre de qui elle est, en partie grâce à Carol. Ce n'est pas leur dernier mot mais la main de Carol sur l'épaule de Thérèse envoie une nouvelle vague d'émotion (et une vague de larmes) une fois de plus. —Jamie Righetti (Disponible sur Netflix.)

'Le bleu est la couleur la plus chaude'

'Le bleu est la couleur la plus chaude'


chris cornell james bond


Sélection Wild Bunch / Sundance

La romance de trois heures rigoureusement érotique d'Abdellatif Kechiche a initialement engendré des débrayages à Cannes avant de ramasser la Palme D'or, divisée en trois voies entre Kechiche et ses stars Adele Exarchopoulos et Lea Seydoux, preuve du niveau de dévouement de tous les trois versé dans un shoot sauvage (lire: peut-être même cauchemardesque). Alors que & ldquo; Blue & rdquo; a gagné un grand buzz en raison de l'évidence - ses scènes de sexe de forme longue, alternativement chaudes et totalement épuisantes - qui ne fait que masquer les points les plus fins que Kechiche et ses dames ont mis sur la romance malheureuse entre Adele et Emma. Sur le plan hormonal, il est essentiel que le film s'ouvre lorsque Exarchopoulos & rsquo; Adele parcourt toujours le lycée, tous les désirs brûlants et l'ennui profond, le moment idéal pour elle de rencontrer et de tomber obsédée amoureuse d'Emma un peu plus âgée. Il n'y a pas d'amour tout à fait comme le premier (ou un aussi déroutant), et tandis que l'éveil d'Adele n'est pas seulement une question de sexe, mais aussi de sexualité, que son expérience la plus formatrice entre les mains d'une autre femme est tout simplement une facette d'une histoire d'amour très proche. Bien sûr, le public peut toujours affluer vers le film pour ses séquences sexuelles débridées, mais il n'y a pas de scène plus révélatrice qu'Adèle, remplissant son visage taché de sauce de spaghetti, débordant de nouveaux désirs qui doivent être redirigés quelque part. —KE (Disponible sur Netflix.)

'Embrasse moi'

Ce charmant drame d'erreurs de la réalisatrice suédoise Alexandra-Therese Keining offre une entrée rédemptrice dans le sous-genre malheureux des lesbiennes qui tombe pour hétéro. Dans la trentaine, Frida (Liv Mjönes) rencontre Mia (Ruth Vega Fernandez) à son retour à la maison pour les fiançailles de sa mère, avec le père de Frida. Les futures demi-sœurs sont plus intéressées à se connaître que les noces imminentes de leurs parents, compliquées par le fait que Mia est fiancée à un homme. Visuellement attrayant et avec un script intelligemment inattendu, & ldquo; Kiss Me & rdquo; réussit là où la plupart des romances lesbiennes échouent. Les personnages sont astucieusement dessinés, ils ont une excellente chimie et les acteurs plus âgés sont tout aussi convaincants. 'Kiss Me' est en suédois avec des sous-titres en anglais, vous pouvez donc vous sentir un peu bruyant pendant que vous profitez de votre romance lesbienne de rêve pour la Saint-Valentin. —Jude Dry (Disponible sur Netflix.)

& ldquo; Eyes Wide Shut '

«Yeux écarquillés»

Le dernier - et sans doute le meilleur - film que Stanley Kubrick ait jamais réalisé, & ldquo; Eyes Wide Shut & rdquo; est une longue nuit de l'âme sexuée, un riff pervers sur & ldquo; le cadeau des mages & rdquo; qui tourne autour d'un couple marié dont la relation ressemble beaucoup à l'arbre de Noël massif qui a été recroquevillé dans le salon de leur appartement chic de Manhattan: magnifiquement orné et complètement coupé de ses racines. Dans le plus large des traits, c'est l'histoire d'un homme jaloux qui pense qu'il essaie de sortir de sa femme, pour découvrir (après avoir presque couché avec une demi-douzaine de femmes et survivre à peine à l'orgie la plus hypnotique de tous les temps) engagé à l'écran) qu'il essaie en fait de retrouver son chemin vers elle, à la place. Aussi séduisant que soit le cinéma, & ldquo; Eyes Wide Shut & rdquo; peut ne pas être un incontournable de la Saint-Valentin, surtout maintenant que c'est devenu quelque chose d'une tradition de Noël, mais cela vous rappellera de ne pas tenir votre partenaire pour acquis. —David Ehrlich (Disponible sur Netflix.)

'Avant minuit'

Le dernier (et peut-être le dernier) chapitre de la trilogie singulière de Richard Linklater est le plus difficile des trois films à aimer, mais peut-être aussi le plus gratifiant. Les deux films précédents ont été secoués par une vélocité romantique, & ldquo; Before Sunrise & rdquo; capturer la magie d'une première rencontre et & ldquo; Before Sunset & rdquo; la perfection absolue d'une seconde chance. & ldquo; Avant minuit & rdquo; n'a pas les choses si faciles - dans ce chapitre, Jesse (Ethan Hawke) et Céline (Julie Delpy) sont passées d'une idée à une réalité, et cette réalité s'accompagne de tout un tas de problèmes réels. Étant donné que nous avons été impliqués dans cette relation aussi longtemps qu'ils l'ont fait, & ldquo; Before Midnight & rdquo; peut être une chose extrêmement douloureuse à regarder. Mais cette dernière scène, dans laquelle Jesse se creuse d'un trou qu'il a construit de ses propres mains, est un rappel si inébranlable de la raison pour laquelle les gens ont besoin les uns des autres que y arriver (et le traverser) compense toute la douleur. le chemin. Cela peut être délicat de regarder la Saint-Valentin, le genre de chose à regarder avec un conjoint qui est sensible au fait que le mariage ne sera pas toujours facile, mais il y a quelque chose de romantique à prendre cela à cœur et à rouler avec elle ensemble. —DE (Disponible sur Netflix.)

'The Big Sick'

'The Big Sick'

'The Big Sick' est très drôle, culturellement opportun et trouve un moyen [spoiler] d'équilibrer l'humour avec le fait que la moitié de la romance est dans le coma pour l'ensemble du deuxième acte, mais l'aspect le plus sous-estimé du film nominé aux Oscars (Meilleur scénario original) est qu'il est l'un des films les plus complets de deux personnes tombées amoureuses de mémoire récente. L'ingrédient magique ici est Zoe Kazan, qui joue Emily (basée sur la co-scénariste / productrice Emily V. Gordon) avec un esprit rapide et sans BS qui fait une rencontre agréable et mignonne, tout en apportant un tel charme gagnant au rôle que le comédien Kumail Nanjiani s'installe de manière convaincante dans un rôle d'homme principal basé sur sa relation réelle avec Gordon. Tout aussi agréable est qu'il n'y a pas de conflit rom-com forcé, mais plutôt ce qui fait obstacle à l'amour est une histoire incroyablement relatable sur la façon dont la famille, la culture et l'amour peuvent s'affronter. -Chris O’Falt (Disponible sur Amazon Prime.)

«L'histoire se fait la nuit»

Je vais vous épater un instant - non seulement 'Titanic' n'est pas la meilleure histoire romantique à bord du célèbre navire en perdition, mais ce n'est même pas proche. Le pouvoir transformateur de l'amour est bien plus le domaine de Frank Borzage que de James Cameron, et il est pleinement exposé dans un film qui tourne autour d'une intrigue absurde, mais agréable dans laquelle un Jean Authur jamais meilleur joue une femme qui cherche à divorcer de façon inquiétante mari jaloux, qui envoie quelqu'un pour suivre et capturer sa tricherie. Quand Authur est glorieusement balayé de ses pieds (la meilleure date de fin de soirée de nourriture et de danse de tous les temps) par un maître d'hôtel (Charles Boyer), il met en place une confrontation avec le mari off-his-rocker qui possède le navire, le nouveau couple est s'enfuir à Paris à bord. -CO (Disponible sur la chaîne Criterion sur FilmStruck)

Top Articles

Catégorie

La Revue

Traits

Nouvelles

Télévision

Boîte À Outils

Film

Festivals

Commentaires

Prix

Box-Office

Entrevues

Clickables

Listes

Jeux Vidéos

Podcast

Contenu De La Marque

Pleins Feux Sur La Saison Des Récompenses

Camion De Film

Influenceurs