Voici 13 flics corrompus sur un film que nous aimons détester

Note de l'éditeur: ce billet est présenté en partenariat avec Time Warner Cable Movies On Demand à l'appui de Mois du film indépendant de mai. 'Filth' est actuellement disponible pour afficher sur demande.



Dans le film policier torride «Filth» (maintenant disponible dans les cinémas et disponible sur les plateformes de vidéo à la demande), James McAvoy joue le rôle d'un flic moins que saint. En l'honneur de «Filth» et du personnage mémorable de McAvoy, Indiewire a décidé de compiler une liste de certains des hommes les plus pourris du film en bleu.

LIRE LA SUITE: James McAvoy à propos de «Filth» pour une carrière redéfinissant les performances



1. Harvey Keitel en tant que lieutenant dans «Bad Lieutenant» (1992)



Bien que le titre du film le révèle à peu près, le lieutenant de Keitel dans 'Bad Lieutenant' d'Abel Ferrara est assez méprisable dès le départ. Il fait quelques bosses de cocaïne après avoir déposé ses enfants à l'école et regarde dans l'autre sens pendant qu'un voleur vole des voitures. Ce n'est pas exactement un comportement casher pour le genre d'homme qui est censé légiférer. 'Bad Lieutenant' fournit un portrait d'un homme hors de contrôle, et tout au long, il devient de plus en plus destructeur: s'évanouir ivre, jouer compulsivement et se livrer à quelques bouffonneries assez misogynes aussi. Le film incarne le trope de flic sale. En fait, il le fait si bien que Werner Herzog a décidé de faire une sorte de suite (qui arrive également en tête de liste), 'The Bad Lieutenant: Port of Call New Orleans'.

2. Nicolas Cage dans le rôle de Terence McDonagh dans «Bad Lieutenant: Port of Call New Orleans» (2009)

Dans cette réimagination du «mauvais lieutenant» susmentionné, le flic de Cage est tout aussi «mauvais» que celui de Keitel. Au début du film, McDonagh est promu lieutenant après avoir risqué son bien-être pour sauver un détenu à la suite de l'ouragan Katrina (quoique après avoir tergiversé en se moquant du condamné qui se noyait). En raison de sa blessure au dos, il devient accro à Vicodin. Comme on pouvait s'y attendre, il tombe dans une dépendance aux analgésiques et autres drogues dures, est redevable à un bookmaker violent et commence à utiliser des méthodes immorales pour obtenir son homme. Mais bon, être amoureux d'une prostituée (un aliment de base étrange des personnages de Nic Cage) est toujours l'amour, non '>4. Matt Damon en tant que lieutenant John Sullivan dans «The Departed» (2006)

Dans le thriller policier caverneux de Martin Scorsese, tout le monde a un programme, un côté obscur ou des secrets. Johnny Sullivan de Matt Damon, wunderkind de la police de l'État du Massachusetts est le plus sombre, le plus tordu et le plus secret de tous. Sa vie était une incarnation du «long con», et pendant son jeu élaboré de chat et de souris avec Billy Costigan de Leonardo DiCaprio, Sullivan poignarde un passant et échange des secrets de police dans un sale cinéma. Il n'est pas surprenant que lorsque la fin du film arrive (SPOILER), il ne prétend même pas être surpris de devoir être tué. Entrez: Image symbolique d'un rat valsant devant la maison d'État.

5. Ed Harris comme Le sergent-détective Remy Bressant dans «Gone Baby Gone» (2007) On peut dire que presque tout le monde dans le premier film de Ben Affleck, «Gone Baby Gone», est sale en quelque sorte. Pourtant, le sergent-détective minable Ed Harris Remy Bressant est l'un des pires (ALERTE SPOILER). Il conspire avec l'oncle d'Amanda, un jeune enfant qui a été enlevé et présumé mort, le tout pour de l'argent. C'est une énorme déception et au cœur du conflit dans le film, basé sur le roman de Dennis Lehane ('Mystic River' et 'Shutter Island'). La cupidité semble être l'une des forces motrices des comportements coquins, en particulier dans l'application des lois, et cela n'est jamais plus apparent que dans «Gone Baby Gone».
6. Matthew McConaughey comme Détective Joe Cooper dans «Killer Joe» (2011) Avant que «Dallas Buyers Club» et «True Detective» ne consolident véritablement sa carrière d'acteur à prendre au sérieux, Matthew McConaughey est apparu dans le film de comédie noire «Killer Joe». Réalisé par le lauréat d'un Oscar William Friedkin («The French Connection» et «The Exorciste »),« Killer Joe »suit le détective Joe Cooper, flic de jour, a frappé l'homme de nuit qui se plonge dans un complot de meurtre familial.
7. James Cromwell en tant que capitaine Dudley Smith dans «L.A. Confidentiel »(1997) Chaque grand film policier - et c'est un grand film policier - a besoin d'un méchant. 'LA. Confidentiel »est intéressant à regarder car pour une grande partie du film, il n'y en a pas. Au moins, il est invisible, surnommé Rolo Tomassi: 'Le gars qui s'en tire.' Dans une révélation choquante et sanglante (SPOILER), Cromwell est lâche avec les règles, le capitaine montre son côté sombre. Dans le département de police de Los Angeles de l'époque, la fabrication de preuves et l'autorisation de certains passages à tabac peuvent être ignorées, mais Dudley semble être responsable d'innombrables homicides. Uniquement dans le monde de «L.A. Confidentiel »serait-il toujours considéré comme le héros. 8. Gary Oldman dans le rôle de Norman Stansfield dans «Léon: le professionnel» (1994)
Gary Oldman a fait beaucoup de choses tout au long de sa longue carrière, mais dans «Léon: le professionnel» de Luc Besson, il fait un flic fou comme nul autre. Oldman incarne Stansfield, un agent de la DEA corrompu et toxicomane qui ne recule devant rien pour mettre la main sur ses drogues - ce qui comprend le meurtre de toute une famille. Alors que la plupart du film se concentre sur la relation père-mentor entre Mathilda de Natalie Portman et Leon de Jean Reno, Oldman donne une performance captivante à la fois effrayante et amusante. 9. Keanu Reeves dans le rôle du détective Tom Ludlow dans «Street Kings» (2008)
Keanu Reeves est un acteur sérieux, et sa palette d'expression légèrement muette prête ses capacités à des personnages sévères et froids. Jamais il n'a été meilleur qu'en tant que détective Tom Ludlow dans le drame de la corruption de la police de Los Angeles en 2008, de David Ayer, «Street Kings». l'une des meilleures introductions pour tout flic corrompu sur le film. Il se réveille en fin d'après-midi, vomit, nettoie son arme sous un drapeau américain, pénètre dans les bidonvilles de LA, commande trois bouteilles d'avion de vodka, se bat avec des Asiatiques en utilisant un langage horriblement raciste, puis les suit à la maison et tue chacun d'eux pour sauver les jeunes femmes sur le point d'être vendues dans le commerce du sexe. C'est un film moche, et Reeves fabrique un antihéros bien troublant pour vous guider.
10. Denzel Washington en tant que détective Alonzo Harris dans «Training Day» (2001)

Dans sa performance oscarisée pour le drame du crime «Training Day», Denzel Washington révèle non seulement le pire en matière d'application de la loi, mais montre également à quel point il est facile de se perdre dans son travail. Il incarne le flic vénéré des stupéfiants Alonzo Harris, qui est mis en charge d'un flic débutant, joué par Ethan Hawke. C’est un regard quotidien sur l’une des sectes les plus difficiles du département de police. Alonzo a grandi dans son travail, créant sa propre justice tordue. Il vole aux trafiquants de drogue, joue et se révèle être un homme dépourvu de toute boussole morale. C’est une représentation puissante, l’une des meilleures de Washington.

11. Kevin Bacon en tant que sergent Ray Duquette dans «Wild Things» (1998)

Un meurtre, un escroc et en plus un voyeur, Duquette est une représentation visqueuse d'un policier dans le film à suspense de John McNaughton en 1998 «Wild Things». On lui fait confiance pour couvrir un cas après que deux filles accusent leur conseiller d'orientation de viol ne devrait pas, pour un flic bienveillant de toute façon, finir par nager avec les poissons, mais le Sgt. Duquette l'a fait venir. Il est responsable d'au moins deux meurtres et a été impliqué dans un stratagème de plusieurs milliards de dollars. Heureusement que la force avait fait preuve d'intelligence et lui avait retiré sa pension. On ne peut cependant pas blâmer Kevin Bacon. Seulement cinq ans plus tard, il a joué un détective aussi bon qu’eux dans «Mystic River» de Clint Eastwood.

12. Woody Harrelson dans le rôle de David Brown dans «Rampart» (2011)

Homme de principe, la seule défense de Dave Brown contre son comportement est qu’il déteste tout le monde sans discrimination. Comme si vivre avec vos deux ex-épouses sœurs et entretenir des relations sexuelles avec elles - et avec d'autres - n'était pas assez visqueux, Dave est pris sur une bande vidéo en train de battre brutalement un homme avec lequel il venait d'avoir un accident de voiture. Cela, ainsi que d'autres scandales impliquant une épicerie, et la corruption de la police interne ne font que mettre en lumière son racisme dément et sa misogynie dans «Rampart», pour lequel Harrelson a été nominé pour un Spirit Award.

13. Ray Liotta dans le rôle du détective Henry Oak dans «Narc» (2002)

Lorsque le détective Tellis de Jason Patric demande à être associé au détective Oak, les hauts gradés hésitent, citant l'histoire instable d'Oak. Sur le reste du temps d'exécution de «Narc», nous savons pourquoi. Bien sûr, ce que la force n'aurait pas pu savoir, c'est qu'Oak a été amené à se chercher lui-même, car c'est lui qui a tué un autre policier… ou est-il '>Jeudi titres indépendants («500 jours d'été», «Pulp Fiction», et plus) - tout au long du mois sur Time Warner Cable Movies On Demand. Aller ICI du quotidien
pour des critiques de films, des interviews et des séquences exclusives des suggestions
Film TWC du jour et attrapez les meilleurs titres indé sur
TWC Movies On Demand
.



Top Articles

Catégorie

La Revue

Traits

Nouvelles

Télévision

Boîte À Outils

Film

Festivals

Commentaires

Prix

Box-Office

Entrevues

Clickables

Listes

Jeux Vidéos

Podcast

Contenu De La Marque

Pleins Feux Sur La Saison Des Récompenses

Camion De Film

Influenceurs